BIO/PRESSE
Tromboniste du dernier groupe de Claude Nougaro, de Manu Dibango puis Tony Allen, co-leader avec Thomas De Pourquery d’un groupe jazz puis plus rock de 1997 à 2014, fondateur d’un trio avec Manu Codjia et Vincent Peirani pendant les années 2000, premier prix de soliste au Concours de La Défense en 2002, Daniel Zimmermann a été en 2014 le premier tromboniste nominé aux Victoires du Jazz suite à la parution de « Bone Machine ». Trois ans plus tard, « Montagnes Russes », réalisait un grand chelem des distinctions de la presse spécialisée.
Habitué des scènes de jazz comme des studios d’enregistrement, il sest également produit par exemple au sein des projets d’Archie Shepp, George Russell, Wynton Marsalis, l’Orchestre National de Jazz, Andy Emler, Michel Legrand, Éric Seva, Pourquery & Supersonic, Andreas Schaerer, Nguyen Lê, Christophe Monniot, Karim Ziad, Jacques Vidal, Thierry Maillard, Sophie Hunger, Bernard Lavilliers, Jacques Higelin, Aznavour, avec le Sacre du Tympan, le Surnatural Orchestra, Ping Machine, Metronomy


“Un superbe quartet où ne se pressent que des individualités importantes du jazz contemporain (…) Un régal pour le spectateur” (Télérama)

“Sur ce répertoire hors des sentiers battus entièrement signé de sa main, Daniel Zimmermann, dont le phrasé et la virtuosité étonnent toujours, montre une fois de plus qu’il est un atout majeur du jazz hexagonal actuel” (Jazz magazine)

“Un lyrisme rare” (…) “Il raconte ses histoires, chante ses bonheurs et sa mélancolie, avec cette légèreté grave qu’il déploie avec talent à chaque mouvement de coulisse” (La Terrasse)

“Pour réussir cette prouesse qu’est “Dichotomie’s”, Daniel Zimmermann a réuni autour de lui trois musiciens exceptionnels pour constituer une formation expérimentale, à l’imagination et à la créativité débordantes… et très fortement jouissives! L’album idéal pour tous ceux qui n’ont pas froid aux oreilles” (Paris Move)

“les quatre compagnons s’en donnent à cœur joie, jamais à court de surprises rythmiques et d’élans poétiques glissés au cœur de leur conversation… “Dichotomie’s” a les allures d’un recueil de nouvelles; on ne risque pas de s’ ennuyer un seul instant” (Citizen Jazz)

“9 plages souvent stupéfiantes (…) On est emporté, séduit” (Notes de jazz)

“Un album original de bout en bout et traversé par une fougue inextinguible” (Jazz Halo, Belgique)

“Loin des musiques classifiables dès les premières mesures, voilà un disque où Zimmermann balade une fois de plus sa classe et sa virtuosité au gré de son inspiration” (Jazznicknames)

“Les mélodies de Zimmermann sont celles que l’on peut chanter. Mais derrière leur apparente facilité transparaît une certaine complexité, et de ce désordre organisé, naît la musique aboutie et attrayante de cet album” (Couleurs Jazz)

“Leur musique rassemble musiques savantes et populaires dans un creuset jouissif” (Jazz à Babord)

danielzimmermanntrombone.com 2019

Mentions légales