BIO/PRESSE
Tromboniste du dernier groupe de Claude Nougaro, de Manu Dibango puis Tony Allen, co-leader avec Thomas De Pourquery d’un groupe jazz puis plus rock de 1997 à 2014, fondateur d’un trio avec Manu Codjia et Vincent Peirani pendant les années 2000, premier prix de soliste au Concours de La Défense en 2002, Daniel Zimmermann a été en 2014 le premier tromboniste nominé aux Victoires du Jazz suite à la parution de « Bone Machine ». Trois ans plus tard, « Montagnes Russes », réalisait un grand chelem des distinctions de la presse spécialisée.
Habitué des scènes de jazz comme des studios d’enregistrement, il sest également produit par exemple au sein des projets d’Archie Shepp, George Russell, Wynton Marsalis, l’Orchestre National de Jazz, Andy Emler,Michel Legrand, Éric Seva, Pourquery & Supersonic, Andreas Schaerer, Nguyen Lê, Christophe Monniot, Karim Ziad, Jacques Vidal, Thierry Maillard, Sophie Hunger, Bernard Lavilliers, Jacques Higelin, Aznavour, avec le Sacre du Tympan, le Surnatural Orchestra, Ping Machine, Metronomy


“Daniel Zimmermann (…) nous propulse dans les hautes sphères de ce jazz brillant et vivant que nous aimons tant.” (FIP)

“Parmi les trombonistes français modernes, Daniel Zimmermann occupe la place convoitée d’innovateur pétri de culture de son instrument (…) Indispensable.” (Télérama)

“Prodigieusement émouvant” (Jazz Magazine)

“Ce tromboniste parmi les plus demandés de l’Hexagone développe sous le sceau du jazz, avec un lyrisme rare, un univers personnel qui fait la synthèse de ses amours musicales” (la Terrasse)

“Son et silence, virtuosité masquée, rondeur moîte, un bonheur” (Culture jazz)

“Son jeu est une gourmandise, sa sonorité tannique et gouleyante comme une invitation permanente à s’asseoir à sa table musicale » (Citizen Jazz)

danielzimmermanntrombone.com 2019

Mentions légales